Newsletter Notre magasin partenaire r Le tournoi des 4eme series
X

CONNEXION

Déjà inscrit(e) ?



Mot de passe oublié ?

Si vous souhaitez vous inscrire


Créer un compte

Conformément aux dispositions de la loi dite Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifée, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données qui vous concernent recueillies via ce formulaire. Vous pouvez à tout moment exercer ces droits auprès de : TENNISADDICT-YAMS – 2 rue de la nuée bleue – 67000 Strasbourg ou de la page gestion de votre compte.

LE MAGAZINE DU MATÉRIEL DE TENNIS

CHAUSSURE

S'ABONNER

RAQUETTE

actu

Santé : Les produits de compression

TennisAddict le mag n°19 - Mai 2016 | 13 Mai 2016 à 8h00

Par Baptiste Blanchet

Les produits de compression (manchon pour le bras, l'avant-bras ou le coude, poignets, chaussettes, manchon spécial mollet, short de compression) font des adeptes dans le tennis. Comment les utiliser efficacement ? Quels sont leurs bienfaits ?

Il existe deux grands types d'activité :

- l'effort

- la récupération, le repos

La compression a des effets différents dans les deux cas :

1. Au repos, le sang vient stagner dans les jambes. Les veines font revenir le sang vers le cœur : quand le pied vient impacter le sol, les veines sont écrasées, le sang remonte à travers le mollet.

Quand le mollet se contracte, cela appuie sur les veines, ça chasse le sang vers le cœur, un peu comme un tube de dentifrice. Mais comme le corps humain est bien fait, des petites valvules empêchent le sang de redescendre. Donc quand on ne contracte pas les mollets, le sang stagne en bas. Souvent avant une compétition, on a le phénomène de jambes lourdes après 2-3 heures de route par exemple. On retrouve ce phénomène après les déplacements en avion ou en train. La compression va appuyer sur les veines, avec une amélioration quasi immédiate de 15 à 20% du retour veineux. En match, en gardant tout le temps son objet de compression, ce phénomène de retour veineux fonctionne mieux entre deux jeux ou entre deux points. 

2.Quand on se met à courir, le mollet appuie sur la veine, donc on va très peu améliorer le retour veineux. La compression a alors un intérêt en ce qui concerne le maintien musculaire : elle réduit l'oscillation du muscle, reflet des vibrations générées (par un appui, une frappe, un saut) car le muscle est gainé. Cette réduction des vibrations est de l'ordre de 30%. 

La conséquence à moyen terme est que sur un match long (2h30 par exemple), on repousse la casse du muscle et on repousse la fatigue. Cela permet donc moins de casse musculaire mais aussi moins de courbatures après une partie ou un entraînement, une récupération plus rapide.

Ces vibrations peuvent se réduire sur les membres supérieurs ou inférieurs (en choisissant le produit qui convient : manchon mollet, manchon quadriceps, manchon coude, chaussettes de récupération ou modèle straping, poignets, etc).

Une étude présentée au CIO en 2014 réalisée sur 1200 sportifs a montré que le meilleur emplacement pour les sports de raquette pendant l'effort est un produit porté au coude car il réduit de 29% les blessures de type tennis elbow. 

L'AVIS DE CHRISTOPHE CECCALDI (KINÉSITHÉRAPEUTE À LA FFT) : 

«Maintenir le muscle permet effectivement un meilleur retour veineux, de mieux récupérer, diminue les risques de blessure, diminue le ballotement musculaire qui provoque une perte d'énergie. De nombreuses études, notamment dans les sports d'endurance ont montré les bienfaits de la compression. Mais cette sensation de compression peut justement déranger le joueur de tennis. Après il faut trouver la bonne compression et faire appel à des produits techniques spécifiques. Je remarque que les joueurs de haut niveau utilisent plus les produits de compression pour les membres supérieurs que pour les membres inférieurs, parfois parce qu'ils ont déjà un contrat pour les chaussettes. Attention également car la compression crée de la chaleur, donc lors de matchs longs, lorsqu'il fait déjà très chaud, cela peut gêner».

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

AUTRES EFFETS DE LA COMPRESSION  :

Pour les membres inférieurs : la compression maintient les muscles dans leur alignement, ce qui facilite la contraction du muscle (saut ou réception plus efficaces)

Notion d'équilibre : dès qu'on met de la compression, on note une meilleure sensation du membre qui le porte, un meilleur feed-back, ce qui offre un meilleur équilibre (entre deux frappes, à la réception d'un smash, après une course pour récupérer une amortie).

Les sportifs portent souvent des produits de compression en phase de reprise car ils sont encore en état de faiblesse pendant 3 à 6 semaines, ou 4 semaines avant un tournoi afin d'éviter les blessures. Mais pas forcément en continu car il est important de retrouver des sensation naturelles.  Mais on peut vite devenir addict à ces produits, avec des effets psychologiques car on est rassuré par le fait de porter un tel produit. 

À RETENIR :

-Pendant l'effort, je mets un manchon là où je veux réduire les vibrations. 

-Dans les sports de raquettes (efforts brusques), le muscle gonfle beaucoup plus à l'effort que pour les trails ou courses à pied (efforts réguliers) : il faut donc une compression élastique pour accompagner ce gonflement.

L'AVIS DE CHRISTOPHE CECCALDI (KINÉSITHÉRAPEUTE À LA FFT)

 

«Par son effet de maintien musculaire, certes artificiel, la compression est utilisée en médecine du sport depuis longtemps, ça n'est pas un effet de mode. Mais il ne faut pas une compression uniforme partout et également savoir quand l'utiliser. Pour revenir après une blessure, ou en période de rééducation, elle est utile et presque entrée dans les mœurs tennistiques».

Par Baptiste Blanchet


En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt.

OK En savoir plus